Commune
Angers
Contenu national
Thème
Sans abris

Le Carillon : un projet de l’association La Cloche pour venir en aide aux sans-abri à Angers

Paragraphes de contenu
Ancre
0
Texte

Le Carillon, programme de l’association La Cloche, a pour objectif d’aider les personnes à la rue en sollicitant des commerçants prêts à leur offrir des services et à créer du lien avec eux. A Angers, c’est le Secours Catholique qui porte le projet.

Ancre
0
Texte

Les actions du Projet le carillon

Le projet Le Carillon consiste à solliciter les commerçants pour leur demander s’ils seraient d’accord pour proposer des services gratuits à des sans-abri. Les services proposés sont divers : possibilité d’utiliser un micro-ondes, accès aux toilettes, au Wifi… Tout cela afin que les personnes à la rue puissent non seulement profiter de ces services, mais également créer un lien avec les commerçants pouvant être bénéfique pour les uns comme pour les autres.

Certaines actions peuvent faire participer les habitants, comme celui du « café suspendu » : un café est acheté puis laissé en attente, jusqu’à ce que quelqu’un décide de le prendre. Les produits invendus de certains commerces impliqués, qui restent comestibles, peuvent aussi être offerts aux personnes à la rue afin qu’elles puissent aussi bénéficier d’une aide alimentaire. Cela permet alors d’éviter le gaspillage de la nourriture en la proposant gratuitement à ceux qui en ont le plus besoin.

Ancre
0
Texte

Des rencontres entre bénévoles et commerçants pour constituer le projet

Les bénévoles contactent les commerçants afin de leur demander s’ils seraient intéressés pour proposer des services gratuits aux personnes à la rue. Si le commerçant est d’accord, alors il signe une convention en précisant le service qu’il peut proposer. Des autocollants représentant Le Carillon sont ensuite affichés sur la vitrine du commerce pour que les sans-abri puissent savoir qu’il est impliqué et ainsi y rentrer pour demander les services pouvant lui être offerts.

Ancre
0
Texte

Tisser du lien entre les commerçants et les personnes à la rue

La relation entre le sans-abri et le commerçant est essentielle dans le projet. Cette relation est non seulement bénéfique pour les sans-abri, bien souvent victimes de l’isolement, mais également pour le commerçant qui peut tisser un lien véritable avec le sans-abri et changer son regard sur lui. C’est bien grâce à cette relation qui se construit que la personne à la rue peut être considérée comme un être humain à part entière, au-delà des représentations stéréotypées que l’on peut en avoir.

Ancre
0
Texte

Les sans-abri acteurs du projet

Les personnes à la rue sont actrices du projet Le Carillon. Ainsi, on peut demander aux sans-abri de nous aider dans le cadre du projet, en les questionnant par exemple sur les commerces qu’ils connaissent susceptibles d’accepter un engagement avec La Cloche en proposant leurs services gratuits. Les personnes à la rue prennent ainsi leur place dans le bon fonctionnement du projet, leur permettant alors de mettre leur potentiel en avant tout en se sentant utiles.

Ancre
0
Texte

Un encadrement pour s’assurer du bon fonctionnement du projet

Un encadrement est également prévu pour s’assurer du bon fonctionnement du projet. Les bénévoles demandent régulièrement aux commerçants et aux personnes à la rue impliquées si les règles ont été bien respectées et si cela s’est bien passé pour eux, ce qui permet de savoir rapidement s’il y a un problème et réfléchir à des solutions pour le résoudre.

Ancre
0
Texte

Quels objectifs pour 2023 ?

Pour l’instant, une dizaine de commerces sont impliqués dans le programme Le Carillon. L’objectif est qu’une trentaine de commerces puissent proposer des services gratuits aux personnes à la rue en s’engageant pour la Cloche, ce qui pourra permettre un bon développement du projet en Maine-et-Loire pour l’année 2023.